Smartphones et communautés : une réponse au stress au travail ?

24 février 2016

/ /

Trouver un interlocuteur dans son environnement de travail pour être écouté et apaisé peut faire défaut et la peur de se livrer en interne, est bien réelle. Le réseau social Koko permet de partager anonymement ses moments de stress au travail mais aussi d’anxiété et de profonde tristesse pour recevoir des feedbacks modérés de la communauté.

 

L’idée est venue d’un psychologue diplômé du Massachusetts Institute of Technology : Robert Morris. A peine diplômé, il souhaite tirer parti des nouvelles technologies et conçoit un outil « qui relève des mêmes principes qui conduisent nos yeux à rester rivés en permanence sur Facebook ou Instagram, mais au service de notre santé mentale ».  Ce sera Koko qui fait l’objet d’une première évaluation satisfaisante en 2014 et est en ligne depuis fin 2015 sur iPhone.

La personne est invitée à choisir une thématique (école, travail, famille, santé, argent, amour…) et les autres membres de la communauté s’emploient à le sortir de son tracas par des commentaires chargés d’empathie ou d’optimisme. Le malheureux est invité à fournir des éléments de contexte et une description pour être épaulé au mieux. Une mini «thérapie cognitive crowdsourcée» au service du bien-être au travail.

 

Sources : L’atelier, février 2016

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus