Ségolène Journoud de l’ANACT sur la qualité de vie au travail : « Être une personne plus qu’une force motrice au sein de l’entreprise »

5 avril 2016

/ /

Selon une enquête de l’ANACT (Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail) de 2015, 31% des salariés estiment difficile de discuter des conditions de travail au sein de leur entreprise et 57% jugent cette question prioritaire. Plus de 30 ans après les lois Auroux, le sujet revient en force, d’autant que la carence d’espaces de discussion « formels » est incontestable.

 

La discussion et la communication, ce n’est pas la même chose. L’entretien annuel n’est pas un espace de discussion. La machine à café non plus. Celui-ci ne peut se définir que comme un espace collectif rassemblant plusieurs salariés. Des cadres et des règles doivent donc être mis en place avec les parties prenantes. Institutionnalisés en quelque sorte. C’est un enjeu majeur pour que la reconnaissance de la personne soit effective.

 

 

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus