Rencontres du social : le point à mi-mandat présidentiel

9 juin 2010

/ /

En partenariat avec DOMPLUS , l’Association des journalistes de l’information sociale (AJIS) a organisé le 4 juin les Rencontres du social. L’objectif était de faire le point, à mi-mandat, sur les réformes sociales initiées par le président de la République.

 

L’Ajis et DOMPLUS avaient également commandé un sondage CSA-Cap dont les résultats ont été rendus publics durant la conférence. Il en ressort que:

  • Les deux tiers des Français désapprouvent la politique sociale menée par Nicolas Sarkozy
  • Un Français sur deux estime la société française moins solidaire qu’il y a trois ans
  • C’est en matière de pouvoir d’achat que les Français sont les plus critiques: seuls 18% jugent positivement l’action du chef de l’Etat
  • L’avis est aussi négatif sur la lutte contre le chômage (68% contre 27%), la lutte contre la pauvreté (69% contre 26%), l’incitation à travailler plus (60% contre 36%) et le dialogue entre le patronat et les syndicats (57% contre 30%, 13% ne se prononçent pas)
  • L’aide aux personnes âgées et la gestion des transports en cas de grève sont les rares points jugés positifs
  • A propos de la réforme des retraites, seuls les syndicats inspirent « plutôt confiance » à une majorité de Français (54%, contre 42% qui n’ont « plutôt pas confiance »), selon ce sondage

Plusieurs personnalités étaient présentes durant cette conférence et se sont exprimées à la tribune. Parmi elles, Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a déclaré « assumer les choix pris depuis trois ans, comme le soutien des génériques et les CAPI ».

 

François Chérèque, leader de la CFDT, et Laurence Parisot, présidente du Medef, se sont durement affrontés autour du projet de loi sur le dialogue social dans les très petites entreprises (TPE).

 

Martin Hirsch, promoteur du RSA auprès du chef de l’Etat, a dit n’avoir « pas de regret » de l’avoir instauré.

 

Eric Woerth, Ministre du Travail, de la Solidarité et de la fonction publique s’est également exprimé. Il estime que le gouvernement a « profondément renouvelé le dialogue depuis trois ans grâce à des rendez-vous réguliers ». Il a ajouté: « Il faut réformer et apaiser sans provoquer ».

 

Rencontres du social

 

Photos: Carmé Arisa / Tous droits réservés.

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus