Précarisation des personnes âgées : L’Armée du Salut tire la sonnette d’alarme

25 mars 2013

/ /

La crise accélère la dégradation des conditions de vie des personnes âgées les plus pauvres. Cette précarisation des personnes âgées est toutefois loin d’être passagère, note l’Armée du salut dans un communiqué. 

 

«Nous constatons l’augmentation du nombre des personnes âgées lors de la distribution des soupes de nuit et des colis alimentaires (…) Ces personnes n’ont pas de revenus qui leur permettent d’accéder, pour leur retraite, à une vie décente.»

 

L’organisme caritatif souligne que la pauvreté ne s’entend pas qu’en termes de richesses matérielles. Elle est aussi relationnelle. L’isolement et la solitude des personnes âgées sont parmi les problématiques auxquelles l’Armée du Salut est particulièrement vigilante. Aller vers une articulation entre l’EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), son accueil de jour et l’aide à domicile sollicitée par les personnes âgées est une piste à développer.

 

Sachant que le coût moyen d’une prise en charge en établissement médicalisé est à 55 euros le jour, il est temps d’envisager des solutions adaptées, des lieux de vie plus souples, des petites unités pour préserver une mixité sociale dans les structures existantes et éviter une ghettoïsation des personnes âgées marginalisées.

 

Crédit photo : Matthias Zomer

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus