Trop d’argent pour une aide au logement, pas assez pour payer un loyer !

15 février 2011

Dans son rapport 2011 sur le mal logement, la fondation Abbé Pierre attire l’attention sur l’augmentation du nombre de personnes mal logées issues des classes moyennes. Une population qui ne peut prétendre à une aide au logement.

Trop d’argent pour une aide au logement, pas assez pour payer un loyer !

La fondation estime à plus de 8 millions la population des personnes en situation de mal-logement ou de fragilité par rapport au logement, dont 3,6 millions de personnes non ou très mal logées. Parmi ces personnes, de plus en plus de ménages des couches moyennes aux situations fragilisées, qui sans être pauvres, jouent leurs fins de mois à 50 ou 150€ près. Une précarité accélérée par la crise socio-économique de 2008 comme en témoigne l’augmentation des accidents de paiement et l’explosion des dossiers de surendettement.

Une réalité dont témoigne la situation d’Adèle, mère célibataire et endettée suite à un licenciement :

«[…] Je vais devoir me séparer de mon logement, mes charges fixes mensuelles étant supérieures à mes allocations chômage et CAF. Les aides étant calculées sur les revenus antérieurs de 2 ans, on m’a répondu bien sûr que je gagnais trop d’argent !

Il m’a toujours été très difficile de trouver un logement (toujours le problème du garant), mais là je dois carrément aller habiter chez quelqu’un : trop riche pour être aidée, trop pauvre pour tout payer ! La classe moyenne, je connais, j’ai grandi dedans, mais je vois une nette dégradation des conditions de vie entre la génération de mes parents et la mienne […].»

A propos : nous avions rencontré l’association «Les amis de l’avenir», qui accompagne au quotidien des familles ayant des difficultés d’accès au logement. Un article qui souligne l’importance de l’accompagnement des personnes.

A lire également :

Crédit Photo : Jean Hambourg sur FlickR (CC)

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus