Rencontre avec Joseph Deniaud, Président d’Harmonie Mutuelle

18 décembre 2013

Le Conseil constitutionnel a été de nouveau saisi, le 5 décembre, sur le PLFSS 2014 et sur son article 14 concernant les « clauses de recommandation ». Comme tous les acteurs de la complémentaire santé, et particulièrement des mutuelles, Joseph Deniaud, Président d’Harmonie Mutuelle, regrette le brouillard actuel et l’absence de régulation collective de l’ensemble du système. « L’ANI ne règlera pas tout, de toute façon ! », explique-t-il :

Contrats individuels ou collectifs ? Là n’est pas le plus important. L’objectif est toujours le même : limiter le reste à charge.

Sans oublier la prévention, mal-financée, qui demanderait de repenser toute la logique du système payé à l’acte:

A lire également : 11ème colloque professionnel IPSE

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus