La réforme de la dépendance renvoyée aux calendes grecques

C’était une promesse de M. Sarkozy, la crise en aura eu raison. La réforme de la dépendance en vue d’apporter une aide aux personnes âgées en perte d’autonomie a été officiellement abandonnée.

La réforme de la dépendance : route mal barrée !

Quatre priorités avaient été retenues : réduire la somme restant à la charge des classes moyennes dans les maisons de retraite, répondre aux attentes des aidants familiaux, aux difficultés rencontrées par certains départements, et enfin donner un coup de pouce aux services à domicile. Le coût était évalué à un milliard d’euros. Les caisses sont vides. « Traiter ce dossier dans l’urgence ne serait pas responsable », a affirmé diplomatiquement le Premier ministre en présentant son programme de rigueur.

A lire sur le blog :

Crédit Photo : Stéfan sur FlickR (licence CC)

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus