Lactalis : « Il faut favoriser la reconnaissance des travailleurs handicapés »

18 mars 2011

/

Françoise Lebrun est animatrice du projet Lacta’Cap , un programme visant à favoriser l’emploi des personnes handicapées au sein du groupe Lactalis.

«Chez Lactalis, il y a aujourd’hui environ 500 personnes reconnues en situation de handicap. Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas forcément des personnes en fauteuil roulant. Sur nos sites de production, nous avons par exemple des collaborateurs souffrant de TMS (troubles musculo-squelettiques).

Il est parfois délicat de faire la démarche de reconnaissance en tant que travailleur handicapé pour les personnes atteintes de handicap, en particulier quand il n’est pas visible. Il y a la peur de perdre son emploi, de ne plus avoir de promotion… alors la première chose à faire c’est rassurer et expliquer que des aménagements sont possibles.»

Francoise Lebrun Lactalis

Françoise Lebrun de Lactalis

Pour informer les salariés, et soutenir le maintien de l’emploi, le groupe a participé à ‘la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées.

« Cet événement nous a aidé à sensibiliser les collaborateurs sur la question du handicap. En complément des actions proposées par l’Agefiph et l’Adapt comme ’Un jour, un métier’, Lactalis a proposé une initiative originale sous forme d’exposition.

Sur certains sites de production et sièges, nous avons affiché les engagements du groupe vis à vis du handicap, accompagnés de témoignages de salariés. Ces témoignages de personnes ayant fait la démarche d’être reconnues en tant que travailleurs handicapés sont très utiles pour lever certains tabous.

J’étais personnellement sur notre site de Laval, j’ai pu voir à quel point les témoignages sont importants. Certains collaborateurs se reconnaissent dans ce qui est dit et s’interrogent ‘tiens lui il est reconnu travailleur handicapé, et si moi aussi je faisais la démarche…’. C’est aussi une façon d’illustrer les différentes formes que peuvent prendre les aménagements mis en place : par exemple, reclassement, appareillage auditif, modifications sur la ligne de production d’un site.»

Le recrutement de nouveaux collaborateurs au programme de Lacta’Cap

« Trouver le profil correspondant à une fiche de poste n’est pas simple, et les personnes en situation de handicap ont parfois une méconnaissance du monde de l’entreprise. Il y a là deux mondes, et un vrai travail à mener pour faire le lien. C’est pour cela que nous collaborons avec tout le réseau associatif semi public, qui fait l’intermédiaire entre entreprises et personnes en recherche d’emploi.

C’est important de le rappeler : le handicap n’est pas la première chose à voir chez une personne ! Les personnes avec un handicap ont des compétences comme les autres. Il faut leur accorder de l’attention, et les inclure dans une logique d’engagement collectif.»

Lactalis premier groupe laitier Français, emploie 38500 personnes dans le monde, dont  16 000 personnes en France reparties sur 70 sites. Le groupe a signé un accord handicap prenant effet pour 3 ans, à compter du 1er Janvier 2010.

A lire également : Les handicapés dans la société

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus