Enjeux et les risques de l’e-santé : gare au « solutionnisme »

3 novembre 2014

/

La troisième et dernière partie de notre article sur la e-santé, conclue un tour d’horizon des interventions* qui animent ce débat.

Ce virtuel favorise-t-il alors les échanges entre les personnes ou est-il un leurre ? S’il est souhaitable et incontournable de profiter de ces outils, il faut aussi ménager un peu de distance et cultiver son esprit critique.

e-sante-03

Evgeny Morozov, rédacteur en chef de The New Republic, applique sa critique à la construction du sujet numérique, dans son second ouvrage, To Save Everything, Click Here (« pour sauver le monde, cliquez ici », 2013):

« Le solutionnisme, c’est la tendance qu’ont certains acteurs (…) à prétendre qu’ils savent comment résoudre de grands problèmes politiques et sociétaux. Il s’agit par exemple de la tendance à compter sur des applications, des appareils de self-tracking [le fait de collecter soi-même des données personnelles sur ses activités], des capteurs divers de plus en plus présents dans notre vie quotidienne pour résoudre des problèmes de société. »

Bernard Stiegler, philosophe français qui axe sa réflexion sur les enjeux des mutations actuelles portées par le développement technologique et notamment les technologies numériques, appelle aussi à une prudence éveillée et à une prise en compte de l’humain :

« Depuis quelques décennies, la raison a été remplacée par la rationalisation des ratios, c’est-à-dire la comptabilisation qui ne peut pas prendre en compte les singularités, les bifurcations et les inventions – si modestes qu’elles puissent être d’ailleurs. C’est pourquoi les gens de notre temps ont le sentiment d’être eux-mêmes de plus en plus robotisés, et c’est aussi ce que promettent les big data et ce qu’Antoinnette Rouvroy et Thomas Berns appellent « la gouvernementalité algorithmique ». Il est temps de se mettre à repenser tout cela et à rouvrir l’avenir – avec les automates et les robots (…) Si l’Europe cherche à mimer les Américains, elle disparaîtra. Et avec elle tant de choses auxquelles l’humanité tient comme à ce qui n’a pas de prix. »

A lire :

*Toutes ces prises de parole sont issues d’articles ou de blogs hébergés sur LeMonde.fr en 2014

Crédit photo : opensource.com (licence CC-BY-SA)

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus