DOMPLUS témoigne de 5 années d’échanges avec les aidants

5 octobre 2010

/ /

A l’occasion de la première journée mondiale des aidants, DOMPLUS a souhaité témoigner – par le biais « d’un Observatoire de la personne » – de ces 5 dernières années d’échanges avec les aidants. Une population qui représente 3,5 millions de personnes aujourd’hui en France.

DOMPLUS témoigne de 5 années d’échanges avec les aidants

Ces 5 dernières années, DOMPLUS a été en contact avec 350 000 personnes affectées par une situation difficile (dont 100 000 aidants naturels). Dans ce cadre, DOMPLUS a réalisé une enquête qualitative fin 2009 auprès de 400 appelants pour ses clients et partenaires. Sur l’ensemble des personnes interrogées, 2/3 des aidants interviennent de manière quasi quotidienne auprès de l’aidé (en majorité des aidants retraités, mais aussi des actifs à hauteur de 40%) cela générant des incidences sur leur vie.

  • 95% des aidants actifs interrogés estiment que l’aide apportée a une incidence sur leur vie professionnelle (perte de revenu, aménagement du temps de travail, congés spécifiques, parfois perte d’emploi).
  • 83 % des aidants interrogés (retraités comme actifs) estiment que l’aide apportée a une incidence sur leur santé (surmenage, anxiété, fatigue, dépression),
  • 65% des aidants estiment que l’aide portée a une incidence sur leur vie familiale et sociale (diminution voire suppression des loisirs, vie de couple et de famille « en pointillé » ou déséquilibrée, délitement des relations sociales par manque de temps, solitude, difficulté voire impossibilité à prendre des congés).

« L’Observatoire de la personne » met en exergue la position particulière de l’aidant familial, le paradoxe de son engagement notamment face à la question/nécessité d’acquérir des compétences techniques ainsi que les différents niveaux de soutien et d’accompagnement.

Il a permis à DOMPLUS de définir les besoins des aidants aujourd’hui et qui sont, notamment :

  • l’apport d’une information et d’un accompagnement (accès aux services),
  • des aides financières couplées à des aides en service,
  • de la Reconnaissance,
  • une formation (même si aujourd’hui, peu de personnes le demandent).

Découvrez une synthèse de l’étude menée par l’Observatoire de la personne :

Pour en savoir plus :

A lire également sur Priorité à la personne :

Crédit Photo : Josep Ma. Rosell sur FlickR (Licence CC)

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus