Aide à domicile : prestataires en péril !

Jusqu’où peut-on aller dans le démantèlement des structures d’aide à domicile ? Démantèlement, le terme pourrait paraitre exagéré. Mais je finis par croire qu’il y a une volonté délibérée de voir disparaitre un certain nombre de réseaux associatifs très présents sur le territoire. Il est difficile de croire en effet que tous les conseillers et autres brillants experts n’aient pas informé le gouvernement qui les sollicite si souvent, des situations qui se déroulent sur le terrain.

En tous cas, les acteurs des grands réseaux associatifs ont déjà tiré la sonnette d’alarme depuis plusieurs mois. On ne découvre donc pas la situation !

Nous sommes directement concernés. Nous travaillons en partenariat avec plusieurs IRP et à ce titre, nous sommes au contact de plusieurs milliers de personnes âgées, plus ou moins dépendantes et de leur entourage. Une partie de notre action consiste à leur expliquer comment fonctionne l’intervention de à domicile, le Chèque Emploi Service Universel (CESU), à les accompagner vers le prestataire qualifié proche de chez eux.

Mais au train où vont les choses, il va devenir difficile de trouver le prestataire de proximité.
Nous découvrons peu à peu ces disparitions : en Seine et Marne une grosse structure de 490 intervenants a déposé le bilan, laissant près de 3000 bénéficiaires livrés à eux-mêmes. Dans le Nord, ce sont 250 intervenants qui se sont retrouvés sur le carreau…

Dans bon nombre de cas, se posent les problèmes de tarification imposée par les Conseils Généraux ou les CRAM qui conduisent ces associations à accumuler des déficits d’année en année car elles ne peuvent plus facturer l’heure de prestation à un coût qui leur assure leur équilibre financier.

Or en milieu rural, ce sont souvent les grands réseaux associatifs qui sont présents.
Il est temps pour les pouvoirs publics de considérer attentivement les enjeux de l’aide à domicile en direction des publics fragilisés et surtout son développement autrement qu’à travers des vœux pieux.

Faute de quoi nous allons nous retrouver sur certains territoires en face d’une absence totale d’offre.

Erik Souday
Responsable de la relation Prestataires de DOMPLUS

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus