La détection des fragilités pour une meilleure prévention grâce à la logique algorithmique.

Les fragilités : Qu’est-ce que c’est ?

 

La fragilité se définit par un état d’instabilité, une incapacité à réaliser des actions quotidiennes.

Les situations de fragilité peuvent être causées par plusieurs facteurs notamment une diminution des facultés physiologiques et psychologiques (baisse de la vue, handicap, maladies, solitude, stress…). ; la perte d’un emploi, une diminution du lien social, la précarité financière ou du logement.1

D’après une étude réalisée par Malakoff Médéric en 2018 sur la détection des fragilités chez les salariés, 56% des personnes enquêtées font face à des vulnérabilités ayant un impact important sur leur santé ou leur emploi. Par ailleurs 38% d’entre elles connaissent une situation de fragilité professionnelle causée par des conditions de travaux éprouvants et/ou une difficulté à concilier vie privée et vie professionnelle etc…2

Les cas de fragilité sont pour la plupart identifiées chez les personnes âgées, les personnes alitées ou malades ; toutefois il est fort de constater qu’elles peuvent aussi être détectées chez des populations de tous âges notamment les enfants, les adultes ; mais aussi chez les personnes de tout statut social confondu (salariés, personnes en chômage, retraités…).

Plusieurs organismes, établissements de santé, ont mis en place des méthodes de détection des fragilités chez les populations ciblées.

 

Le rôle des organismes dans la détection des fragilités chez les personnes

 

La Haute Autorité de Santé (HAS) à titre illustratif, considère l’évaluation gériatrique standardisée (EGS) comme l’outil de référence en milieu hospitalier pour diagnostiquer et évaluer la fragilité chez les personnes âgées.

L’évaluation gériatrique standardisée est selon l’HAS un processus thérapeutique réalisé afin d’identifier les problèmes médicaux, de santé mentale et fonctionnels des personnes âgées faisant face à des situations de fragilité. Cette évaluation permet de diagnostiquer l’ensemble des facteurs qui contribuent à leur perte d’autonomie et mettre en place à l’issu de ce diagnostic un programme d’accompagnement médical.3

L’Institut National du Cancer a quant à lui mis sur pied une fiche de détection de la fragilité sociale pour identifier les cas de fragilité chez les patients. Présentée sous forme de formulaire, elle permet d’identifier l’âge du patient, d’évaluer son niveau d’isolement et de contacts avec son entourage ou sa famille, s’il a un emploi stable, un salaire fixe, ou une assistance complémentaire etc…4

Ces informations recueillies vont ainsi permettre à l’Institut d’évaluer le niveau de fragilité de la personne identifiée et lui proposer un programme de prise en charge.

Avec 19 ans d’expertise, DOMPLUS GROUPE a intégré dans sa stratégie centrée sur l’humain une approche unique, digitale et technologique qui lui permet par le biais des algorithmes dotés d’intelligence artificielle; de détecter avec plus de précision et d’objectivité les situations de fragilité chez les personnes rencontrées.

Le groupe ne focalise pas son approche sur les données de santé physiologique, mais sur une analyse globale des facteurs socio-environnementaux et comportementaux qui permettent d’identifier et prévenir l’ensemble des fragilités auxquelles peut faire face l’individu.

 

L’expertise DHATA de DOMPLUS en matière de détection des fragilités de prise en charge des bénéficiaires 

 

DHATA est l’entité de DOMPLUS GROUPE qui développe des produits et services digitaux, des outils d’aide à la performance basés sur l’analyse de données grâce aux techniques d’intelligence artificielle (analyse sémantique, data mining, deep learning…).

Elle est aussi dotée d’un DataLab, une plate-forme de données anonymisées et analysées au quotidien par des algorithmes qui détectent les fragilités, les facteurs déclencheurs de ces fragilités et leur niveau d’importance.

 

Comment ça marche ?

 

Les algorithmes DOMPLUS tirent en effet leur expertise de l’analyse continue de données comportementales et émotionnelles ; sécurisées et anonymisées issues d’un historique de près de 6 ans, constituant plus de 1.500.000 dossiers traité par DOMPLUS. Elle fonde aussi son analyse sur 4 classifieurs sélectionnés pour leur pertinence face à la demande.

Les résultats fournis par les algorithmes sont au final comparés pour garantir les meilleurs résultats.

 

Entraîné et utilisé quotidiennement, les algorithmes DOMPLUS ont permis à DHATA de démontrer son expertise sur l’identification et la qualification de 5 principaux types de fragilité :

Fragilité de santé, fragilité financière, fragilité de l’aidant, isolement, habitat précaire

Cette détection préventive permet alors à l’équipe de proposer à ses clients un panel de services et produits digitaux sur-mesure afin d’offrir aux personnes identifiées un accompagnement humain & digital sur mesure.

 

DOMPLUS GROUPE

 

Sources

  1. Cameron, Ian, et Susan Kurrle. « Prévention et traitement de la fragilité : l’exemple du programme FIT », François Béland éd., La fragilité des personnes âgées. Définitions, controverses et perspectives d’action. Presses de l’EHESP, pp. 83-104.
  2. Force ouvrière, « Situation de fragilité, 50% de salariés ».
  3. Cochrane, « L’évaluation gériatrique standardisée pour les personnes âgées admises à l’hôpital ».
  4. Institut National du Cancer, « Parcours personnalisé du patient pendant et avant le cancer ».

 

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus