Hervé Garnier,CFDT sur la qualité de vie au travail : « l’Ani, un carrefour vers un début de solution »

24 mars 2016

/ /

« Quand on me demande pourquoi j’ai signé l’accord Ani, c’est une question qui me met mal à l’aise. Parce que c’était évident ! » Pour Hervé Garnier, la question de la qualité de vie au travail est assez peu traitée aujourd’hui et les 24 obligations de négociation dans l’entreprise  ne proposent qu’une approche thématique.

 

La question de la qualité de vie peut être un formidable levier mais il n’existe pas de réponses toutes faîtes, résume le secrétaire national de la CFDT lors d’un petit-déjeuner organisé par P3S mardi dernier dans les locaux de Pro-BTP. Et à ceux qui lui demandent si les accords ne sont pas une remise en cause du rôle des représentants du personnel au sein de l’entreprise, il préfère parler d’opportunité. « Le droit d’expression ne peut marcher que si le dialogue existe déjà. » En revanche, il ne faut pas en attendre une solution aux conflits. Et ce nouveau droit suscite logiquement des attentes.

 

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus

Autres articles qui pourraient vous intéresser