Discriminations à l’embauche : l’heure des comptes

29 avril 2016

/ /

Parallèlement à une campagne de communication sur les discriminations à l’embauche « en raison des origines »,  le gouvernement a engagé une opération de testing dont les résultats devraient être communiqués à la rentrée de septembre.

 

Les premiers vrais-faux CV sont partis début avril. Pour Jean-Christophe Sciberras, le président du groupe de dialogue sur les discriminations qui a planché sur cette campagne, entre 20 et 50 entreprises de plus de 1 000 salariés vont être ainsi mises à l’épreuve pour déterminer si les candidats portant des noms à consonance étrangère sont victimes de discriminations lors des recrutements. «  A diplôme égal, il y a deux fois plus de chômage chez les jeunes des quartiers populaires, cela crée un sentiment d’humiliation terrible(…)», affirmait la ministre du travail.

 

#LesCompétencesDabord : lutter contre les discriminations à l’embauche
La campagne #LesCompétencesDabord : contre les discriminations à l’embauche

 

Selon le « 8e baromètre DDD/OIT de perception des discriminations dans l’emploi », une enquête de l’IFOP, 85 % des demandeurs d’emploi estiment que les discriminations à l’embauche sont fréquentes. Mais elles ne sont pas seulement ethniques : La plus souvent citée est l’âge (au-delà de 55 ans) par 88% des sondés, devant le fait d’être enceinte (85 %), handicapé (77 %) ou obèse (75 %).

 

Source : L’Express (20/04/16), LeMonde.fr (18/04/16)

Qu’est-ce que

En savoir plus