Pour une économie humaine : lancement des travaux sur le référentiel « Priorité à la Personne ® »

Le 27 septembre, l’Association Priorité à la personne a lancé les travaux de création d’un référentiel avec les parties prenantes. Trois groupes de travail ont été créés pour définir le périmètre de la démarche, sa valorisation et sa valeur économique. La première restitution est fixée au 24 janvier, en session plénière, au CESE.

 

Le futur référentiel part d’une volonté et d’une démarche qui se veulent universelles. Il est compatible avec les normes ISO 9001 et traduit des questions centrales de l’ISO 26000.

 

Mais il est toutefois différent et complémentaire de la démarche RSE, des normes internationales, et autres labels sociaux. Il déborde les aspects du management de qualité ou ceux de la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable pour inscrire la relation dans un modèle économique et social cohérent et innovant.

 

Il s’agit à terme de dépasser la seule logique de l’économie d’échange pour développer une économie humaine basée sur la prise en compte de la personne. Souvent sous-estimée, la relation est en effet un levier stratégique. Ce que Dominique Temple ou Mireille Chabal appellent « économie de la réciprocité » :

 

De la même façon que l’on reconnaît à l’échange de révéler la valeur d’échange et que l’on s’inquiète de ce qu’il ne soit pas capable de produire ni la justice, ni l’amitié, ni même le libre arbitre, ou que l’on s’interroge de savoir à quelles conditions minimales il devrait souscrire pour éviter de conduire au pire, de la même façon nous devons reconnaître aux diverses structures de réciprocité les valeurs dont elles sont les matrices et nous interroger sur les conditions minimales à respecter pour que chacun puisse y participer en toute liberté.1

 

Pour en savoir plus :

Les groupes de travail

 

Au vu de la richesse des débats engagés lors des précédentes rencontres, 3 groupes de travail sont constitués :

  • Quels types d’outils et/ou d’approche voulons-nous produire pour répondre aux besoins non comblés à ce jour ?
  • Pour qui, pour quoi et à quoi va servir ce référentiel et dans quel contexte ?
  • Quelle est l’économie et la valeur créée par la démarche « Priorité à la Personne » ?

La prochaine séance plénière aura ensuite lieu le 24 Janvier 2014 de 9h00 à 11h45 au Conseil Economique, Social et Environnemental.

 

1 Dominique TEMPLE et Mireille CHABAL, « Maussienne, le Tiers dans la réciprocité positive » in La réciprocité et la naissance des valeurs humaines, L’Harmattan, 1995

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus