Mon nom est PERSONNE

21 janvier 2010

/ /

Curieux ! Nous sommes en train de redécouvrir le mot « personne ».

 

Alors que la rentabilité, l’économie, le markéting, la rationalisation des équipes, et autres coaching nous menaient vers une désertification des sentiments pour implanter définitivement « le résultat », quelques notes discordantes apparaissent.

 

On prendrait soudain en compte ceux qui font le ciment d’un pays… !

 

Ne croyez pas lire là un article dans lequel je vais exhorter un sursaut national afin de fustiger les oppresseurs du peuple… Je renvoie le lecteur friand vers ses publications habituelles.

 

Non, il me parait intéressant de mettre l’accent sur le coin de lumière naissant, où, de grandes entreprises, confrontées à des vagues de mal être, voire de suicides, prennent soudain conscience qu’il existe des éléments dans la structure. Mieux, certains disent ou même écrivent : « nous devons désormais prendre en compte le moral du personnel ».

 

Visionnaire ou utopique  la pétulante Présidente de l’Ethic, Sophie de Menthon,  (prêchant un premier temps dans un désert qui, aujourd’hui, s’enorgueillit de nombreuses oasis, a créé une opération à destination du personnel des entreprises « J’aime ma  boite » ; et là, o stupeur, on découvre au détour d’une enquète que 71 % des sondés déclarent « aimer la société qui les emploie ! »

 

Cela voudrait il dire que l’on pourrait aussi reconnaitre pour ces entreprises le droit d’être aimées de leurs collaborateurs, sans qu’il s’agisse d’un parjure ?

 

Irait on jusqu’à accepter l’idée que ces patrons qui les mènent, dans leur grande majorité, seraient des hommes ou des femmes qui ne sont pas virtuels et qu’ils existent vraiment, avec un esprit, un cœur, et une sensibilité ? Des personnes respectables…en quelque sorte !

Le 16 mars prochain sera mis sur rails le troisième « Train pour l’Emploi et l’Egalité des Chance » qui parcourra la France pour proposer à ceux qui le souhaitent, une ouverture vers une formation, une alternance, un CDI ou provisoirement un CDD.

 

Des Sociétés, des Organismes,  des Fédérations recevront le public dans des entretiens individuels mettant l’accent sur l’individu et son insertion.

 

Egalité des Chances ne veut pas dire seulement égalité face à la différence ethnique. Cette égalité, elle signifie le droit pour tous d’être reconnus comme partenaires d’une Entreprise qui s’appelle France et qui produit du travail. Dans le dossier de presse, on peut lire que les visiteurs y découvriront des « métiers d’avenir » ! Et l’on s’aperçoit alors qu’un très fort pourcentage de ces propositions provient de services et d’emplois consacrés… à la personne. Qu’un nombre conséquent d’auto-entrepreneurs a décidé de sauter le pas d’employé à autonomie, voire à employeurs.

 

Prise de conscience d’une existence ou « personne » devient individu et non « rien ». Il n’est peut-être pas loin le temps ou nos dirigeants ne feront plus la moue quand on leur dira de laisser parler les grandes PERSONNES 

 

Michel FREMDER

Directeur Général de la filiale SNCF

« TRAINS EXPOSITION »

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus