Djelloul Belbachir, Délégué général de l’Association Astrée : « Il existe un art de l’écoute et il s’apprend. »

28 février 2013

/ /

Astrée a pour vocation de restaurer du lien social par un accompagnement individualisé spécifique : développer la culture de l’écoute et l’attention à l’autre, sans oublier que nul n’est mieux placé que l’intéressé pour savoir où sont ses problèmes et comment les résoudre.

 

L’association Astrée a été créée en 1987 par Gilbert Cotteau, un grand personnage dans le domaine du social. En 1950, à seulement 19 ans, il avait monté les Villages d’enfants SOS France, une structure prenant en charge les fratries orphelines avant de les replacer dans une famille d’accueil.

 

Concrètement, Astrée soutient gratuitement toute personne rencontrant des difficultés d’ordre personnel ou professionnel (deuil, séparation, accident, perte d’emploi…). Aucun public n’est ciblé. L’accompagnement relationnel proposé reste anonyme et confidentiel et prend la forme de rencontres hebdomadaires entre la personne fragilisée et un bénévole « formé » au cours de deux journées lui permettant d’acquérir une position qui n’est pas celle d’un expert mais d’un accompagnant, sans aucune volonté de pouvoir si ce n’est d’être au service de l’autre.

 

« Accompagner, pour nous, c’est se joindre à quelqu’un pour aller où il va en même temps que lui et pas pour lui dire où il doit aller », explique Djelloul Belbachir. Surtout pas de prise sur la personne donc, mais une écoute active :

 

 

Depuis quelques années, Astrée développe des projets et des partenariats avec les établissements de santé pour accompagner les personnes sortant d’une période d’hospitalisation et particulièrement menacées par l’isolement, ou au sein même des écoles pour aider les jeunes à mieux comprendre et déceler la souffrance. « Ces rencontres visent à éveiller un peu plus les jeunes sur les questions de solidarité. La tendance naturelle est d’écouter très rapidement et d’aller le plus vite possible aux solutions. »

 

Interventions au sein des entreprises

 

En 1999, à une époque où apparaissait déjà le constat d’une déficience de l’écoute dans l’entreprise, l’association a créé l’Institut Astrée SARL afin de répondre aux demandes de formation et de conseil des acteurs socio-économiques. L’Institut décline ainsi les valeurs fondamentales de l’écoute relationnelle à l’attention des entreprises, comme des organismes sociaux ou des associations. « Astrée a une relation ancienne avec les entreprises. L’association est soutenue à 85% par du mécénat d’entreprises. Les entreprises nous sollicitent parce qu’elles nous connaissent et ont besoin d’écoute concernant les risques psycho-sociaux et les questions de bien-être au travail. »

La spécialité de l’Institut est en effet de centrer ses interventions sur les compétences relationnelles :

 

 

A découvrir : le film de présentation d’Astrée réalisé à l’occasion de ses 25 ans

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus

Autres articles qui pourraient vous intéresser