Rencontre avec Claudie Kulak, créatrice de la compagnie des aidants

30 avril 2014

/ / /

La vie quotidienne d’une aidante, Claudie Kulak connaît. Après avoir soutenu une tante de son mari pendant de nombreuses années, elle est aujourd’hui confrontée à l’Alzheimer de son père. Sa belle-mère va « péter un câble ». Quant à elle, elle est bloquée dans un fauteuil roulant pour deux mois après une glissade dans sa cuisine. Répercussion directe d’une fatigue accumulée dans le temps.

Comme elle, 8,3 millions de personnes accompagnent aujourd’hui un proche fragilisé par la maladie, le handicap ou le grand âge. Et ils sont très souvent bien seuls à gérer tous ces soucis. « Je ne suis pas la même aidante qu’il y a quelques années », résume Claudie Kulak. Après un solide travail d’approche de la problématique auprès des CCAS, des prestataires de services à la personne et des complémentaires santé, elle lance cette année un réseau social permettant aux aidants adhérents de se territorialiser afin de s’entraider.

La Compagnie des aidants propose des solutions pratiques et économiques pour une adhésion annuelle de 24 euros par an :

  • Un annuaire des aidants pour communiquer et s’entraider
  • Un annuaire des bénévoles pour un coup de main et un soutien
  • Une bourse d’échanges de matériel d’occasion, prêté, donné ou vendu par les adhérents
  • Une application mobile gratuite qui permet de gérer toutes les informations concernant la personne aidée (suivi médical, répertoire, budget, planning de gestion de vie).

cie-aidants

Le site de la Compagnie des aidants

Si l’année 2013 a été celle de l’expérimentation pour l’association, 2014 sera celle du développement. La compagnie des aidants a été sélectionnée par le centre francilien de l’innovation et elle bénéficiera de leur accompagnement au cours des prochains mois.

A lire également : notre dossier sur les aidants.

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus