Isabelle Perrin, responsable service à l’adhérent CFDT : « Le syndicalisme n’a pas une culture de services en France »

10 mars 2015

/

Après trois années d’expérience dans cinq régions et deux fédérations, la CFDT généralise à l’ensemble de ses adhérents un service de réponses à la carte. Une possibilité d’échanger par téléphone avec un conseiller sur toute question touchant à la personne dans sa globalité.

Le débat sur le rôle du syndicat n’est pas nouveau. En 1964, déjà, quand la CFDT s’appelait encore CFTC, la question se posait. Alors que pour certains, c’était par le service qu’on conquiert et fidélise les adhérents, la majorité restait dans une logique de soutien aux militants (couvrir les grèves longues, les frais de prud’hommes…).

Près de cinquante ans plus tard, la CFDT franchit le pas et met en place un service d’écoute active en partenariat avec DOMPLUS, « Réponses à la carte ».

A lire également : Réponses à la carte : à personne unique, réponse unique

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus