L’Observatoire FEPEM des emplois de la famille : toujours à la baisse

1 octobre 2015

/ /

3.6 millions de particuliers emploient 1.7 million de salariés. La nouvelle édition du Baromètre FEPEM des emplois de la famille présente les dernières tendances du secteur des particuliers employeurs au 1er trimestre 2015.

fepem

L’activité déclarée continue à baisser, sauf pour les particuliers employeurs bénéficiant de l’exonération « 70 ans et + » et pour les parents employeurs de gardes d’enfants à domicile (respectivement +1,1% et +0,5% par rapport au 4e trimestre 2014).

Amplification de la baisse de l’activité dans l’emploi à domicile hors garde d’enfants (En heures déclarées)

Baisse de 1,7% pour le 4ème trimestre et de 4,3% sur un an. Le nombre de particuliers employeurs enregistre une baisse de 2% sur un an.

Reprise contrastée de l’activité de garde d’enfants à domicile

A l’échelle nationale, le retour à la croissance de l’activité s’accompagne parallèlement d’une hausse du nombre de parents employeurs de gardes d’enfants à domicile : +1,1 % au 1er trimestre 2015 par rapport au trimestre précédent.

Stagnation de l’activité des assistantes maternelles

L’activité déclarée pour les assistantes maternelles du particulier employeur stagne au 1er trimestre 2015 par rapport au trimestre précédent, alors qu’elle était en recul de 1,9 % au dernier trimestre 2014.
La stagnation trimestrielle de l’activité au niveau national résulte globalement de la progression du nombre de parents ayant recours à ce mode de garde (+0,5 %) mais d’une réduction de la durée d’accueil déclarée en moyenne par parent employeur (-0,5%).

Zoom sur les Pays de la Loire

Les Pays de la Loire se démarquent des autres régions de France par une forte présence de particuliers employeurs : en 2014, 7,4 % des particuliers employeurs résident dans les Pays de la Loire, où se concentrent 8,4 % des heures déclarées du secteur, alors que ce territoire ne couvre que 5,6 % de la population française
Malgré son poids économique, le secteur des particuliers employeurs n’échappe pas dans la région à la crise économique et à la contraction du pouvoir d’achat des ménages, dont les conséquences négatives sont observées dans la plupart des régions de France.
Le volume d’heures rémunérées recule de 2,7 % en 2014, après -2,5 % en 2013, sous l’effet notamment de la contraction de l’activité des assistantes maternelles.

A lire également : C’est quoi pour vous la priorité à la personne, Marie-Béatrice Levaux ?

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus