Objets connectés et bien-être en entreprise : confiance et adhésion du salarié doivent être au rendez-vous

23 octobre 2015

/

Selon une étude de London Goldsmiths de 2014, 29% des entreprises anglaises et 63% des entreprises américaines utilisent déjà des objets connectés. Ces technologies peuvent faciliter le quotidien professionnel et améliorer le bien-être au travail, si elles sont vraiment au service des salariés dans l’entreprise.

On connaissait déjà les Google Glass permettant de faciliter la communication entre employés, mais voilà que naissent des objets connectés visant à réduire le stress au travail et à maintenir les salariés en forme. Les bracelets connectés permettent déjà à plusieurs entreprises de suivre le nombre de pas de chacun des employés pour s’assurer qu’ils aient un niveau d’activité physique suffisant. Toutes les études sur les retombées pour l’entreprise comme pour les salariés sont dans un vert lumineux.

Mais qu’en est-il des salariés qui ne souhaitent pas porter ces bracelets ? S’ils acceptent, dans quel cadre exactement leurs données seront-elles enregistrées ?

Les directions métiers vont devoir assurer une communication en toute transparence pour que les employés sachent ce qu’ils risquent s’ils refusent de jouer le jeu et pour redonner une véritable maîtrise au salarié afin d’éviter que le système puisse devenir un pistage omniprésent. Tout dépendra de la capacité des employeurs à utiliser ces outils pour leurs salariés, avant de les utiliser pour la seule performance de leur entreprise.

A lire également : Livre blanc santé connectée, pour une meilleure appropriation par les professionnels et une régulation des usages

Sources :  L’atelier  / image : Pixabay (Licence CC0 1.0 universel )

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus