Logement : création d’une caution locative étudiante

30 août 2013

/

Aider les jeunes à trouver un logement : C’est le but du dispositif-test mis en place par la ministre de l’enseignement supérieur, Geneviève Fioraso.

« Cette caution locative se mettra en place dès la rentrée 2013 pour environ 1 500 à 2 000 étudiants et sera généralisée en 2014, au printemps, pour toucher 14 000 à 20 000 étudiants en régime de croisière, a indiqué le ministère. La mesure vise à proposer rapidement une caution solvable aux étudiants qui, en raison de leur situation familiale ou personnelle, ne peuvent fournir de caution locative lors de leur recherche de logement. »

Pourront ainsi bénéficier de ce dispositif les étudiants de familles monoparentales ou en situation isolée, et les étudiants étrangers, pour qui les cautions sont plus difficiles à obtenir. La ministre a précisé sur France 3 qu’il est souvent demandé deux cautions et que l’une d’entre elles pourra donc être l’Etat.

Loyers en hausse et demandes illégales

80 % des jeunes de moins de 27 ans interrogés par l’association de consommateurs CLCV et Studyrama disent avoir eu du mal à trouver un logement (enquête réalisée au premier trimestre auprès de 646 jeunes, dont les trois quarts sont étudiants). L’importance des loyers est sans surprise la première difficulté.

Selon le dernier baromètre réalisé cet été par location-etudiant.fr sur les prix de 22 500 annonces de studios et de deux-pièces, les loyers demandés sont en nette hausse dans la grande majorité des villes étudiantes et pour la cinquième année consécutive. Paris reste bien-sûr la ville la plus chère (740 euros en moyenne pour un studio) et affiche une hausse de plus de 9 % en un an.

Le peu d’offres disponibles, le mauvais état des logements proposés et les demandes illégales des bailleurs viennent s’ajouter au parcours du combattant que constitue la recherche d’un toit pour les étudiants. Parmi les nombreuses demandes illégales de documents exigés aux candidats à la location: le versement d’un an de loyer d’avance, le numéro de sécurité sociale ou le certificat de naissance… Et lorsqu’ils ne le demandent pas au locataire, les propriétaires se rabattent sur les garants.

Face à ce constat, la CLCV continue de plaider pour un encadrement effectif des loyers et la mise en place d’une garantie universelle des loyers impayés.

« Ce système serait obligatoire pour tous les locataires du secteur privé. Un fonds serait abondé par le versement du dépôt de garantie des locataires, une participation des bailleurs et de l’Etat. Cette garantie ferait office de caution pour le locataire et se substituerait à lui en cas d’impayés ou de dégradation », précise la CLCV. La création de la caution locative annoncée la semaine dernière ne serait qu’un premier petit pas.

A lire également : Nadine Dussert de l’UNHAJ : « Le logement est un superbe élément d’émancipation »

Crédit photo : Alexandre Prévot sur FlickR (CC-BY-SA-2.0)

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus