L’efficacité « anormale » des dirigeants handicapés

15 novembre 2012

/ /

Le sociologue Norber Alter est l’auteur d’une enquête, menée entre 2009 et 2011, auprès de patrons atypiques (dirigeants handicapés, autodidactes, issus de l’immigration, homosexuels, femmes). Dans le cadre de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées qui se tient du 12 au 18 novembre, il accorde une interview au Monde: « Le sens du travail et le risque sont les valeurs fondatrices des entrepreneurs en situation de handicap. Ils sont amenés à développer des types de management où ils sont plus engagés. »

L’efficacité « anormale » de ces personnes – qu’elles fassent plus et mieux et prennent beaucoup plus de risques – s’explique en partie par le fait qu’elles aient dû prouver leur capacité à occuper leur poste réservé à une personne « normale ». Quand la différence ne terrasse pas les individus à cause de la stigmatisation, elle peut devenir une ressource. Etre différent permet de regarder les choses de l’extérieur, comme un étranger. La principale ressource est ainsi de ne pas obéir mécaniquement aux normes. Et donc d’être plus objectif.

Ces personnes se demandent sans cesse ce qu’elles sont pour elles-mêmes et ce qu’elles sont pour les autres. Plus proches des réalités que des discours de gestion, elles créent une qualité de lien social dans les entreprises.

Pour plus de détails :

Crédit photo : ADAPT

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus