Reconnaissance des aidants : le regard des Français

7 octobre 2014

Un sondage d’opinion Senior Strategic a été élaboré dans le cadre de la journée nationale des Aidants en collaboration avec UNA. Il vise à mettre en lumière le regard que porte la société française sur les Aidants.

La société Française n’a pas conscience du rôle important des Aidants.

69% des Aidants déclarent ne pas être suffisamment reconnus par la société alors que 48% des Français pensent que les Aidants n’ont pas à être reconnus. Ceci exprime que « Bien qu’une majorité d’Aidants ressentent douloureusement le manque de reconnaissance de leur rôle, la société prend mieux la mesure du fait social de la présence de plus de 8 millions d’Aidants bénévoles. En témoigne la connaissance partagée du terme d’Aidants même si sa définition reste floue. En revanche, ceux qui n’ont jamais été dans la situation ne prennent pas toute la mesure de l’engagement et de ses effets. C’est pourquoi ils surestiment leur préparation et leur capacité à faire face et à trouver des soutiens », explique Serge GUERIN, sociologue, auteur de La solidarité ça existe.

La peur d’être aidé est accentuée chez les Aidants.

 37% des Aidants (contre 18% des Français) pensent qu’ils ne pourront pas être aidés s’ils se retrouvent dans une situation de dépendance. Par contre, 68% des Français (vs 56% des Aidants) indiquent qu’ils pensent pouvoir l’être.

La perspective de devoir être aidé, même en sachant qu’ils pourront l’être, fait peur à 54% des Aidants actuels.

« Etre Aidant est très difficile, et j’ai peur de devoir l’imposer à une personne de mon entourage », justifie Thierry, 58 ans, Aidant.

Seuls 23% des Français en ont peur.

A lire également : notre dossier sur les aidants

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus