Georges Labazée, sénateur : « Le législateur reconnaît pour la première fois le rôle croissant des aidants»

10 avril 2015

/

Le projet de loi sur l’adaptation de la société au vieillissement a pour objectif de « répondre à une demande forte des Français d’anticiper les conséquences du vieillissement de la population sur la vie sociale et les politiques publiques dans leur ensemble. En 2060, un tiers des Français aura plus de 60 ans et les plus de 85 ans seront près de 5 millions, contre 1,4 million aujourd’hui ».

Il a été adopté en première lecture au Sénat, le 19 mars. Si les financements ne sont pas à la hauteur des enjeux soulevés par l’évolution démographique, une prise en compte plus globale du vieillissement permet de ne plus traiter la question sous un angle uniquement sanitaire.

La mise en place d’une aide au répit pour les aidants illustre un début de reconnaissance de leur contribution :

A lire également : Aidant et salarié, une responsabilité, aussi, de l’entreprise

Qu’est-ce que

Priorité
à la Personne

En savoir plus